Vins Bio et Vins en Biodynamie

Quelques définitions des vins "bio" :


Les vins issus de la viticulture raisonnée :

Première étape, la viticulture raisonnée préconise l'usage limité de produits phytosanitaires mais sans contraintes. Label mentionné sur l'étiquette : Terravitis

Les vins issus de la viticulture biologique :

En viticulture biologique, pesticides et engrais chimiques sont prohibés. Seuls les produits d'origine naturelle, tels que les insecticides végétaux, le cuivre, le soufre sont utilisés. Certifications et labels : AB, Nature et Progrès, Ecocert.

Les vins issus de la viticulture biodynamique :

Branche radicale du "bio" pour qui la vigne est un organisme vivant qu'il faut rendre le plus autonome possible. Traitement par dynamisation de plantes et minéraux (doses homéopathiques), tient compte de l'influence magnétique des planètes. La biodynamie contribue au sauvetage des paysages car il y a dans la philosophie de Rudolf Steiner, son influenceur, l'idée d'une interaction entre l'homme, les animaux, les arbres, les plantes... Certifications et labels : Biodyvin, Demeter, Ecocert.
   

Cela permet aux vins de refléter parfaitement le goût du lieu dont ils proviennent :  en rupture avec la le mouvement de standardisation des vins, chaque vrai vin est ainsi associé à un terroir, un savoir-faire et un millésime uniques.

Voici un un exemple d'une charte de qualité certifiant une agriculture biologique et biodynamique (qui donne une idée de certaines pratiques que l'on peut retrouver en modes de production industriels et standardisés !):

Travail des sols et enherbement, donc exclusion totale des herbicides.

Apport de compost ou d'engrais organiques pour soutenir la vie microbienne des sols.

Utilisation exclusive de produits naturels pour lutter contre les maladies en respectant les normes en vigueur en agriculture biologique.

Respect des processus de fermentation naturelle donc exclusion de la cryoextraction (congélation du raisn) ou de tout procédé de concentration (évaporation sous vide, osmose etc...).

Utilisation exclusive des levures indigènes du vignoble.

Aucune modification de l'équilibre naturel des moûts ou du vin : interdiction de toute acidification, désacidification ou chaptalisation sous toutes ses formes.

Aucun collage.

Aucune filtration stérile en-dessous de 2 microns.